1 866 539-5401 1.866.539.5401 --1.866.539.5401

L'Aventure Acotango Groupe Vincent : récit d'un grimpeur

Communauté L'Aventure Acotango Groupe Vincent : récit d'un grimpeur
L'Aventure Acotango Groupe Vincent : récit d'un grimpeur chez Avantage Honda à Shawinigan
L'Aventure Acotango Groupe Vincent : récit d'un grimpeur chez Avantage Honda à Shawinigan
L'Aventure Acotango Groupe Vincent : récit d'un grimpeur chez Avantage Honda à Shawinigan
de photos
L'Aventure Acotango Groupe Vincent : récit d'un grimpeur chez Avantage Honda à Shawinigan
L'Aventure Acotango Groupe Vincent : récit d'un grimpeur chez Avantage Honda à Shawinigan

Il y a un an, on nous a offert de relever un défi personnel et caritatif, l'AVENTURE ACOTANGO GROUPE VINCENT, qui consistait à amasser 40 000$ pour la réfection de la cour extérieure du Centre régional de santé mentale.

Avant même de partir, avec l'appui des commanditaires, les 10 grimpeurs avions réussi le premier objectif, soit d'avoir amassé ensemble plus de 49 000$ pour le projet en santé mentale, projet parrainé par la Fondation du CSSS de l'Énergie.

Le voyage a été dépaysant... La Bolivie est vaste et sauvage. On a roulé des heures sur des autoroutes, sur des routes de campagne, sur des « pas de route »,... De la voiture, on a vu des troupeaux de lamas, d'alpagas, de vigognes, de ñandú... On a marché sous un soleil de plomb et des vents soutenus. On a marché sur l'île du soleil au Lac Titicaca, sur l'île du poisson au Salar d'Uyuni et sur quelques montagnes, question de s’acclimater à l'altitude... On a dormi sous la tente. En fait, on a peu dormi. Probablement à cause de l'altitude et du froid (jusqu'à moins 10 degrés Celsius la nuit...)  On a bien mangé... la plupart du temps.

On est tous revenu sain et sauf de notre ascension du mont Acotango. On est allé au bout de nous-mêmes. Certains ont manqué de temps ou d'énergie. Moi j'ai découvert que l'altitude ne me fait pas. Avec un mois ou deux de plus d'adaptation, j'aurais peut-être pu. Mais je ne regrette rien. Je me connais mieux...

« L'école des fans » nous a appris que « tout le monde est gagnant » et je suis fier de mon parcours. Mais comme au hockey, frapper le poteau ce n’est pas un but, je veux rendre hommage à ceux qui ont atteint le sommet du mont Acotango le 15 septembre à 12h30: Martin LapointeDaniel Gélinas, Caroline Bell, Maxime Villemure Béland et Jacques Bisson.

Je suis fier et fatigué. Moi qui ai l'habitude de dormir 6h par nuit, je dors comme une marmotte depuis mon retour. J'ai des ampoules aux pieds et l'intérieur du nez sec. Je retourne au travail résigné. Je n’ai pas non plus le goût de repartir. Dans un mois, on verra.

Merci aux « supporteurs ». Merci à ma famille. Merci aux commanditaires. Particulièrement au Groupe Vincent, le commanditaire majeur de l'événement. 

Bon « next »! C'est quoi le prochain projet de fou? 

Crédit photos : Pascal Huard-Massicotte